Reconnaissance et développement de l'e-sport

La dernière décennie a été marquée par le développement de jeux vidéos "d'arènes" compétitifs, seuls ou en équipe.

Ces jeux stimulent la concentration des joueurs, demandent des capacités cognitives importantes (aussi bien quant à la maîtrise du jeu en lui même qu'aux stratégies et tactiques qui découlent) et développent le fair-play, le savoir-vivre voir les compétences managériales de ceux qui y prennent part.

Bien loin de l'image, encore trop ancrée dans les esprits, de l'adolescent associable qui passe nuit et jour devant son écran les volets fermés, l'e-sport rassemble des millions de personnes de tout âge qui jouent ou qui regardent jouer les meilleurs joueurs mondiaux. Car cette branche s'est professionnalisée à travers le monde sur différents jeux, notamment grâce à l'ESL (Electronics Sport League).

Plus encore depuis bientôt deux ans, des universités américaines, mais aussi coréennes, créent des places spécifiques au sein des universités pour ces sportifs électroniques qui n'ont rien à envier aux équipes universitaires de football américain.


Reconnaître et stimuler ces pratiques :
> Au travers d'activités périscolaires ou de championnats lycéens/universitaires permettraient de :
- Renouer le lien entre l'école et des élèves qui décrochent (Même effet catalyseur que peut avoir le sport "classique")
- Tisser des liens entre les jeunes, leur inculquer des valeurs tel que l'esprit d'équipe, la fraternité, l'entraide au travers des jeux d'équipe.
- Améliorer les capacités de réflexion et de concentration des joueurs

> Au travers d'une meilleure relation entre le grand public et ces activités :
- Faire entrer la société dans le XXIe siècle
- Réduire la fracture numérique qu'il existe encore en France en 2016

> Au travers d'une meilleure connaissance de ces réalités :
- Mieux encadrer le statut de "joueur professionnel" d'un point de vue social et fiscal
- Mieux encadrer le statut des équipes professionnelles e-sport (millénium en France par exemple), notamment d'un point de vue fiscal.
- Mieux encadrer les rencontres professionnelles et les retombées économiques qui en découlent.

Proposé par Clément dans Culture et sport Dans 4 programmes
3000 caractères maximum
2016-2017 - Ma Présidentielle - Bifrost v1.0 - À propos du site