Faire participer les citoyens à l’aménagement du territoire (concertation et référendum numérique)

Les citoyens sont de plus en plus impliqués dans les décisions prises pour l’aménagement de notre territoire. Cependant, cette participation prend souvent la forme d’une simple consultation alors que les citoyens sont les premiers impactés pour les décisions prises.
D’une façon générale, les avis des citoyens sont très peu écoutés à l’heure actuelle au vu du nombre de consultation publique sur lesquelles s’assoient nos décideurs…

Afin de permettre à tous les citoyens de participer aux stratégies d’aménagement du territoire, je propose la création d’un site internet de concertation dans le cadre de la réalisation du Schéma Régional d’Aménagement et de Développement des Territoires (SRADT), document stratégique de référence.
Pour permettre la participation des citoyens à tous les projets d’aménagement, je propose l’obligation de créer des sites internet de concertation pour tous les projets à venir.

Ces sites internet, bien documenté, permettront de recueillir les avis des citoyens, mais aussi de les informer sur l’état d’avancement de la prise en compte de ces avis.
Ils permettront aussi de réaliser des référendums pour savoir si l’aménagement est accepté ou non par la population. Cela permettra de ne pas connaître les situations actuelles de Sivens, du Center Parc des Chambarans, de la ligne Lyon-Turin, ou encore de Notre Dame des Landes.

L’aménagement du territoire pourra alors être coconstruit dans un climat apaisé.

Proposé par Didier dans Aménagement du territoire et urbanisme Dans 9 programmes
  • 07/12/2016 20:19  

    Les votes seraient-t-ils nationaux ou locaux ? Dans un tel cas, cette proposition devrait s'accompagner d'une BDD unique gérée par l'Etat (évidemment proportionnée, et loin de la polémique de ces derniers mois), pour permettre :
    - Qu'une personne ne puisse voter que pour les consultations correspondant à son lieux d'habitation.
    - Qu'il soit impossible de créer des comptes multiples ou de falsifier son identité pour fausser les résultats.

    Sinon l'idée est bonne.


    Au risque, en revanche, de démotiver les citoyens qui devraient voter pour leur ville, pour leur région, pour les élections (tant qu'il y en a), pour des lois en démocratie directe (simple clin d’œil pour lier à d'autres propositions).
    Tout le monde n'a pas le temps ni l'intérêt de se faire un avis sur certains sujets (mais bon, un vote blanc fait l'affaire ?).

    De plus, attention à certaines dérives. A Grenoble en octobre dernier, un référendum organisé par la municipalité a été annulé faute d'un quorum inatteignable.

    • 07/12/2016 22:37

      On a eu déjà vu les dérives d'un référendum local pour une mobilisation nationale : Notre Dame des Landes...
      Il faudrait définir des règles précises et neutres pour définir si le vote est local ou national.

      Pour ce qui est de la vérification de l'identité, il existe déjà des moyens pour sécuriser l'accès à certains sites, comme celui concernant le contrôle du nombre de points sur son permis de conduire.
      Il y a toujours un risque bien entendu, mais une fraude serait assez voyante dans le back-office du site.

      C'est sûr que trop de trop, c'est trop, mais pour le moment, c'est plus, trop de pas assez, c'est pas assez.

  • 08/12/2016 22:30  

    Je pense que l'aménagement du territoire est un métier, et que les citoyens n'ont aucunes compétences dans ce domaine.
    Laissons faire les pros !

    • 09/12/2016 13:36

      C'est en laissant faire les pros qu'on en arrive aux situations actuelles de rejet des grands projets inutiles que j'ai cité en exemple !

    • 09/12/2016 15:14

      L'aménagement est effectué au profit des citoyens. Ils ne sont pas forcement compétents pour l'application opérationnelle (et surtout, ils feront passer leurs interêts d'abord), mais les citoyens peuvent avoir une vue de l'utilité stratégique d'un projet.

      Concrètement :
      C'est possible d'évaluer, au moins partiellement l'utilité d'un nouvel aeroport.
      Par contre s'il est necessaire, quelles entreprises employer (c'est légalement défini ça de toute maniere) ou l'emplacement, ça ne peut pas forcement être objectivement choisi car personne ne veut voir un aeroport derrière son jardin.

3000 caractères maximum
2016-2017 - Ma Présidentielle - Bifrost v1.0 - À propos du site