Améliorer l'intégration et la prise en charge des 500 000 autistes français

Le spectre des troubles autistiques est particulièrement large, allant de pathologies s'accompagnant de lourds retards mentaux (autisme Kanner par exemple) à d'autres appelées autismes de haut niveau comme le syndrome d'Asperger. Évidemment, ces différents troubles nécessitent une prise en charge adaptée. Avant de lire ces propositions, je vous conseille "Le Cerveau d'Hugo" (https://www.youtube.com/watch?v=IcHXwu_TvYU) un doc sur l'autisme qui permet de mieux comprendre cette maladie.

Je propose donc de :
- Réaffecter les fonds aujourd'hui dévolus au traitement de l'autisme. Je pense notamment aux hôpitaux psychiatriques qui accueillent beaucoup d'enfants autistes. Cela coûte très cher (d'autant que certains enfants restent en HP toute leur vie) et l'approche psychanalytique qui y est développée est inefficace et culpabilisante pour les parents. Avec cet argent, nous pourrions créer des centres spécialisés et former des auxiliaires de vie pour mieux prendre en charge les autistes et pour les intégrer à la société, notamment pas la scolarisation avec AVS. Les économies réalisées sur les dépenses d'HP permettraient de ne pas augmenter les dépenses de la sécurité sociale tout en rendant ces meilleurs soins gratuits.
- Changer la manière dont le corps médical appréhende l'autisme. Cela passerait notamment par l'intégration de méthodes comportementales de traitement de l'autisme, comme les méthodes ABA ou TEACCH, à la formation des psychiatres.
- Améliorer le dépistage avec des outils plus adaptés, notamment aux très jeunes enfants.
- Changer le regard que porte la société sur les autistes en sensibilisant les écoliers français et en intégrant des autistes aux classes. Il suffirait d'une demi-journée d'échange au sein des classes après la projection d'un film comme "Le cerveau d'Hugo" pour faire sauter quelques idées reçus et transformer profondément notre rapport aux autistes.
- Pousser les autistes de haut niveau à poursuivre leur "intérêt spécifique" pour leur permettre de devenir les tous meilleurs dans leur domaine comme l'ont été Einstein et Glenn Gould, tous deux "suspectés" d'être des Asperger non diagnostiqués. Car ces gens qu'on ignore ont bien souvent des capacités qui pourraient rendre de nombreux services au pays, dans bien des domaines.

Au final, 3 étapes fondamentales : DÉPISTAGE – PRISE EN CHARGE – INTÉGRATION

Merci d'avoir pris le temps de me lire jusqu'au bout ;)

Proposé par Adrien Verot dans Santé Dans 10 programmes
3000 caractères maximum
2016-2017 - Ma Présidentielle - Bifrost v1.0 - À propos du site