Imposer au moins un repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires

Nos habitudes alimentaires impactent directement notre santé et notre environnement.

A titre d'exemple, pour produire 1 kilogramme de viande :
- il faut la même surface de terre que pour cultiver 200 kg de tomates ou 160 kg de pomme de terre, en raison des besoins de pâturages et de cultures fourragères pour nourrir les bêtes : une consommation excessive de viande est donc à l'origine de la déforestation ;
-et il faut environ 15 000 L d'eau contre 2000 L pour 1 kg de riz.

L'OMS recommande en outre de manger environ 100 g de viande 3 à 4 fois par semaine (soit 20 kg par an environ) : la moyenne européenne est d'environ 100kg/an/habitant (soit 5 fois plus).

Afin de pouvoir nourrir l'ensemble de la population mondiale (en croissance constante) et de réduire l'impact environnemental de l'agriculture (en termes de surface agricole, de consommation d'eau et d'émission de gaz à effet de serre), il est urgent de changer nos habitudes alimentaires, notamment en mangeant (beaucoup) moins de viande et de poisson (mais de meilleure qualité !).

Cela passe selon moi par "imposer au moins un repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires" ; une mesure qui aurait des bénéfices en termes de santé pour l'enfant, d'impact environnemental, et surtout de vertu pédagogique (éducation vis à vis de l'enfant mais aussi de ses parents) !

Proposé par LECOMTE Vivien dans Agriculture, alimentation, pêche et forêt Dans 7 programmes
  • 07/02/2017 17:42  

    À 100% sur le fonds !
    Par contre je n'aime pas l'idée d'imposer un changement vers un comportement plus responsable. Je suggère d'obliger les cantines (école, entreprise, collectivités) de proposer un repas végétarien (on enlève le bout d'animal mort et on rajoute un peu plus d'accompagnement) et de faire une fois par semaine une découverte d'un vrai repas végétarien avec la possibilité de rajouter en option un animal mort non cuisiné (sardine, viande froide...).

    • 07/02/2017 20:11

      Merci pour votre commentaire !
      Je comprend votre point de vue... cependant je suis peut-être un peu pessimiste mais j'ai le sentiment que si l'on n'"impose" pas certaines choses , le changement est trop lent vis à vis des enjeux environnementaux ! (dans votre exemple, avoir la possibilité d'ajouter un élément "animal" en option peut sous-entendre chez certaines personnes que le repas n'est pas "complet" sans cet élément)
      Il faut cependant effectivement rester modéré pour ne pas être contre-productif...
      En revanche, je trouve votre idée très bonne d'étendre cette mesure aux cantines d'entreprises et de collectivités !

    • 09/02/2017 23:23

      Je suis d'accord avec Jean-Michel, même si je comprend l'envie de Vivien de faire avancer les choses rapidement.
      Je ne pense pas que c'est en imposant qu'on fait des gens heureux, épanouis, et en bonne santé.
      Toutefois, vous avez la solution dans votre proposition à la fin : l'éducation.

      Je la rajoute cependant à mon programme car il faut avancer en ce sens.

  • 11/02/2017 15:20  

    Vous êtes gentils, mais on a pas tous envie de devenir végétarien.
    Perso, moi j'aime manger de la viande tous les jours.

3000 caractères maximum
2016-2017 - Ma Présidentielle - Bifrost v1.0 - À propos du site