Une charte d'engagement à l 'exemplarité

PARTIR de l'idée que les députés, les sénateurs, le président de la république, signent une charte visant à l'exemplarité.

NOTRE REFERENCE pour cette proposition, outre les faits connus, voire l'actualité, il y a aussi notre dernier livre "Relever le défi démocratique".

Ainsi, le Pacte civique vous invite à réagir à cette proposition issues de son dernier livre qui vient de paraitre sous les signatures de Jean Claude Devèze, Jean Baptiste de Foucauld et Pierre Guilhaume.

PRIORITE du Pacte civique s'adressant à nos représentants nationaux : Etre exemplaires dans leur rapport au pouvoir (limitation des mandats dans le temps et dans l'espace), au savoir (maitrise des rapports à l'information) et à l'argent (transparence des revenus et des avoirs).

Pour se faire, et dans le cadre d'un accord élus / citoyens, concevoir une charte visant à l'exemplarité, et de ce fait à la réhabilitation du statut, au combien essentiel, de l'ELU.

ALORS, pour une charte type "règle du jeu"... POUR ? CONTRE ? ABSTENTION ?
COMMENTAIRES ? AJOUTS ?

Le Pacte civique: crėativitė, sobriėtė, justice et FRATERNITE
http://www.pacte-civique.org

Proposé par Pacte Civique dans Gouvernance et dialogue Dans 4 programmes
  • 13/02/2017 16:06  

    On voit bien avec les "affaires" qui visent actuellement François Fillon ou Marine Le Pen, qu'il nous faut trouver absolument, un mode de fonctionnement exemplaire de nos élus. Afin que, en clin d'oeil plein d'envie, l'on retrouve cette belle tradition du sud ouest de la France, ou sur la maison des élus, il est écrit "honneur à nos élus" ! C'est fort ! C'est beau ! C'est mérité !

  • 26/02/2017 16:32  

    l'idée d'une charte est respectable.
    toutefois qui contrôle son respect ? quelles sanctions ?
    nos élus se jouent déjà des règles de droit qu'ils définissent eux même alors pourquoi il respecterai une charte ?
    Je propose :
    - des commissions citoyennes avec des membres tirés au sort pour contrôler les élus et définir la charte (car il faut la faire évoluer)
    - avec des sanction obligeant les élus à rembourser les détournements ou le gâchis d'argent public. L'obligation de revenir devant les électeur en cas de non respect du programme sur lequel ils ont été élu...

    là, la France deviendrait une vrai démocratie : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple (article 2 de notre Constitution)

3000 caractères maximum
2016-2017 - Ma Présidentielle - Bifrost v1.0 - À propos du site