Retirer la France de l'Union Européenne par l'article 50 du Traité de l'Union européenne

Je propose que 7 jours après l'élection, le Président de la République notifiera au Conseil Européen son intention de retirer la France de l'Union européenne. Il nommera des négociateurs diplomatiques qui négocieront point par point les modalités de ce retrait, qui sera effectif de plein droit sous le délai de 2 ans.
La France pourra alors reprendre tous ses sièges que la Commission Européenne lui avait pris à l'international, et pourra disposer de sa monnaie, ainsi que de sa diplomatie avec tous les pays du monde.

Proposé par Loïc Massebiau dans Europe et international Dans 0 programme
  • 14/02/2017 12:34  

    Quel intérêt à vouloir se refermer sur soi même ?

    Economiquement, le retour à une monnaie nationale est un désastre.
    Car l'intérêt recherché est de dévaluer la monnaie en faveur de l'exportation.
    Mais quid des importations ? Les euroseptiques et les protectionnistes oublient ce revers de la medaille qui n'est pas sans conséquence.
    Le savoir faire français a un coût que de nombreux ménages ne s'offrent pas. Et comme Stiglitz l'expliquait dans Le Monde il y a quelques semaines, recourir à des mesures protectionnistes ne fera que désservir les plus modestes.

    Plus encore, le coût d'un certain nombre de matières premières qu'on ne trouve pas en France augmenterai sérieusement (Idem pour ce dont nous n'avons pas le savoir faire).

    Enfin, quitter le marcher unique impactera une majeure partie de l'économie puisque la France échange plus de 60% de ses exports sur le marché européen.


    Géopolitiquement, bien que puissante la France n'est ni les Etats-Unis, ni la Russie, ni la Chine.
    Vouloir faire bande à part, c'est se livrer dans la gueule du loup. Avez vous vu la réaction de Poutine en entretien avec Sarkozy, qui lui disait de se calmer s'il ne voulait pas se faire écraser ?
    Pensez-vous vraiment que la France, au delà du poids dont elle dispose à l'international actuellement serait plus forte seule ?

    Enfin, y a-t-il vraiment des lignes divergentes du "bien pensant" mondial, si ce n'est de faire l'Autruche et vivre en quasi autarcie ? (Et là on est à l'opposé de votre volonté de s'affirmer sur la scène internationale)
    Regardez Trump, qui désengage les US des accord internationaux, qui a mis sous tension la mer de Chine avant de revenir sur ses propos concernant Taïwan, qui a finalement revu sa position pour recondamner les nouvelles colonnies Israëliennes.
    Pensez-vous qu'il y ait tant de divergences entre la diplomatie française et la diplomatie européenne ?


    Cependant, OUI l'Union européenne doit évoluer, se réformer.
    Pas par un pas en arrière destructeur et populiste qui ne ferait qu'affaiblir tous ses membres au profit de la Russie (entre autres).

    Face au recul des Etats-Unis, c'est maintenant qu'il faut réécrire un nouvel ordre mondial où l'Europe et la France jouent des rôles clés.

    Et celà implique un certain nombre de changement, notamment de gouvernance, mais certainement pas un repli sur soi même pauvre de sens.

  • 27/02/2017 23:17  

    Je pense qu'on aurait beaucoup moins à gagner de partir...

    Mais je comprends votre point de vu. Il est normal au regard du fonctionnement de cette institution.
    Réinventons l'Union Européenne plutôt : L'Union Citoyenne Européenne (UCE) haha

3000 caractères maximum
2016-2017 - Ma Présidentielle - Bifrost v1.0 - À propos du site