Créer un affichage environnemental faisant apparaître la présence de produits toxiques

Contexte :
Certains produits ou objets (détergents, matières plastiques, cosmétiques, textiles, peintures, aliments…), contiennent des perturbateurs endocriniens. Ces produits peuvent interférer avec la régulation hormonale des êtres vivants et affecter entre-autres la reproduction, la croissance, le développement ou le comportement. Par ailleurs, le développement des nanotechnologies suscite de plus en plus d’inquiétudes au sein de la société française mais aussi auprès des citoyens européens. Celles-ci ont envahi le marché et notamment les produits de consommation courante, sans que la preuve de leur innocuité ne soit faite. La prise de conscience de leur dangerosité prend de l’ampleur, comme l’illustre le récent rapport de l’agence sanitaire mettant en garde sur la nécessité de prendre des décisions rapides de gestion. Il est temps d’agir, afin de prévenir les risques et limiter l’exposition, en particulier celle des populations sensibles, que sont les femmes enceintes et les nourrissons et jeunes enfants.

En pratique :
- rendre obligatoire l’affichage sur les produits alimentaires et du quotidien (hygiène, couches…) de la présence de produits dangereux pour la santé tels que les perturbateurs endocriniens avérés et les nanoparticules
- Interdire l’usage de perturbateurs endocriniens dans les produits pour les populations sensibles

Proposé par FNE dans Développement durable et environnement Dans 6 programmes
  • 27/02/2017 15:20  

    La chimie liée à notre alimentation est devenue omiprésente et complexe (plus de 100 000 nouvelles molécules en un siècle ). Les étiquettes ne peuvent pas tout indiqué et le consommateur ne peut pas connaître (qùst ce qui se cache derrière les E... ?).
    A l'heure des smartphones, une étiquette permettant d'identifier le produit pour avoir toutes les informations : ensemâle des ingrédients et des additifs avec leur origine et mode de production (charte des sous fabriquant au niveau qualité du produit, protection sociale et environnementale), éventuel alergène, pesticides, OGM. .. poids de l'emballage, information sur sa composition et son recyclage.
    Des liens permettraient d'approfondir chaque sujet. Les associations pourraient donner une information complémentaire.
    Des programmes pourraient aider les consommateur à choisir les produits en fonction de leurs spécificités : alergène, sensibilité écologique, étiquettes sociétale... on peut même imaginer que les programmes calculé les doses apports quotidien des vitamines ou sels minéraux mais la dose de produit chimique admissible. ...

3000 caractères maximum
2016-2017 - Ma Présidentielle - Bifrost v1.0 - À propos du site