Protéger les sols

Contexte :
Les sols nous sont indispensables et nous rendent un nombre de services considérables. Ils filtrent l'eau jusqu'à la rendre potable, ils sont nécessaires à notre alimentation (en poids, 95 % de notre alimentation dépend directement ou indirectement des sols). Ils nous habillent (les fibres naturelles en sont issues), ils sont un réservoir de biodiversité (un sol contient plusieurs milliers d’espèces animales et plusieurs dizaines à plusieurs centaines de milliers d’espèces bactériennes et de champignons, 25 % de la biodiversité totale est dans les sols). Ils remplissent nos trousses à pharmacie (70 % des antibiotiques que nous utilisons sont ainsi issus de champignons et bactéries découvertes dans le sol), nous protègent des aléas climatiques (en période de pluie, le sol recouvert de végétation absorbe l’eau, ce qui ralentit son écoulement et atténue la violence des inondations. En période de sécheresse, un sol sain et bien aéré a pu stocker cette l’eau et permet alors de mieux supporter les périodes arides). Et enfin, ils stockent le carbone… Et pourtant, ce milieu n’est toujours pas protégé !

En pratique :
- S’engager à présenter au Parlement une loi pour répondre spécifiquement aux principaux risques qui menacent les sols, à savoir l’érosion, l’imperméabilisation, l’appauvrissement en matières organiques, la perte de biodiversité et la contamination, préserver nos espaces agricoles, forestiers et naturels…
- Intégrer un critère « biodiversité des sol » dans l’étude d’impact précédant l’ouverture d’un site industriel ainsi que dans le cahier des charges imposé à l’exploitant en ce qui concerne la réhabilitation d’un ancien site industriel.
- Ne pas urbaniser les sols les plus riches en biodiversité.

Proposé par FNE dans Développement durable et environnement Dans 6 programmes
3000 caractères maximum
2016-2017 - Ma Présidentielle - Bifrost v1.0 - À propos du site